Prospection géoradar

Principe


Méthodes Géophysique

º Magnétique

º Électromagnétique (EM)

º Géoradar (GPR)

º Électrique

º Sondage électrique

º Tomographie électrique (ERT)

La prospection géoradar (ou GPR pour Ground Penetrating Radar) est fondée sur l’émission d’une onde électromagnétique dans le sol pour en révéler les changements de nature (Conyers, 2013).

Principe de la prospection géoradar.

L’onde électromagnétique émise se propage en profondeur ou se réfléchit vers la surface selon les changements des propriétés électriques du sol. En effectuant de nombreux profils de mesure côte à côte et suffisamment proches, il est possible de créer des cartes de ces changements en fonction de la profondeur. Ces changements peuvent être d’origine naturelle (changement de type de roche ou de sédiment) ou anthropique (présence de murs, cavités ou remblais par exemple).

La profondeur d’investigation de cette méthode dépend de la nature du sol et de la fréquence nominale des antennes utilisées. La gamme de fréquences utilisées communément en contexte archéologique s’étale de 200 MHz à 600 MHz, ce qui correspond en pratique à une profondeur d’investigation de l’ordre de 2 à 3 m maximum.


Référence

Conyers, L. B., 2013. Ground Penetrating Radar for Archaeology, Geophysical Methods for Archaeology. AltaMira Press, Lanham, Maryland